suivez equivox sur


ACCES PERSONNEL

NEWS TOUTE l'ACTUALITE D' EQUIVOX.BE

11.02.2019

Dentisterie equine

news

Pourquoi se soucier des dents de votre cheval ? Après tout, dans la nature, personne ne lui râpe les dents ! Disons tout d’abord qu’il reste très peu, dans le monde, de troupeaux de chevaux qui sont toujours à l’état sauvage et qu’il n’est peut-être pas si pertinent de faire cette comparaison. Le cheval est une espèce qui est domestiquée depuis des milliers d’années.

Faisons quand même la comparaison avec les ancêtres sauvages du cheval. Dans la nature, les aliments que le cheval mangeait peuvent avoir permis aux dents de s’user plus également, car ces aliments n’étaient pas pré-coupés. Les incisives du cheval étaient beaucoup plus sollicitées qu’elles ne le sont maintenant car elles servaient constamment à couper des herbages, qui étaient de surcroît probablement plus grossiers. Les chevaux modernes, contrairement à leurs ancêtres, broutent souvent sur des pâturages cultivés, avec de l’herbe bien douce et bien grasse, ou reçoivent du foin déjà coupé, du grain ou d’autres aliments concentrés. On peut donc supposer que l’usure normale peut être réduite chez le cheval moderne. De plus, on peut supposer que les chevaux qui démontraient un problème dentaire ‘’dans la nature’’ devaient conséquemment avoir une espérance de vie diminuée. Nos chevaux modernes domestiqués vivent maintenant parfois jusqu’à 25-30 ans, une espérance de vie qui est rarement retrouvée dans les quelques troupeaux sauvages observables, et avec laquelle s’associent plus de problèmes dentaires qui se développent avec le temps.

Il faut aussi considérer le fait que la reproduction des chevaux est largement contrôlée par les humains, et que la sélection des couples reproducteurs se fait rarement en fonction de belles qualités dentaires. Il est donc possible que certains défauts ou tares apparaissent dans le processus.Aussi, du fait de l’utilisation de mors et autres équipements, nous demandons beaucoup plus de la bouche du cheval que ce pour quoi la nature l’a conçu, et ce, parfois à un très jeune âge.

Les dents du cheval sont à croissance continue et sont conçues pour s’user les unes contre les autres lorsque les dents du haut sont en contact avec celles du bas. La mâchoire supérieure étant plus large que la mâchoire inférieure, des pointes dentaires peuvent apparaître au niveau des molaires et des prémolaires. Ces pointes peuvent interférer avec le mouvement de la mâchoire, réduire l’efficacité de la mastication, causer de petites blessures aux joues ou à la langue et ainsi rendre le fait de manger douloureux. La réponse au mors peut aussi être affectée ou douloureuse.

Pour toutes ces raisons, un entretien régulier des dents du cheval est nécessaire à son bon état de santé et bien-être général. Votre cheval sera plus confortable, il utilisera sa nourriture plus efficacement et pourrait même vivre plus longtemps.

Plus d’info sur http://www.laveq.com/articles/dentisterie-equine/

Share |