suivez equivox sur


ACCES PERSONNEL

NEWS TOUTE l'ACTUALITE D' EQUIVOX.BE

02.10.2019

Comment Choisir Son Cheval Et Parier Sur Le Turf

news

Les gains au turf, contrairement à ce que s’imaginent les néophytes, ne sont pas toujours le fruit du hasard. Si parce que la chance vous aide à tirer votre épingle du jeu au casino vous pensez que ce sera très certainement également le cas au turf, vous vous rendrez alors bien assez tôt à l’évidence à vos dépens que les paris sur les courses de chevaux sont différents. Même s’il est vrai que parfois la chance opère de manière plutôt insolite pour faire gagner de grosses sommes d’argent, ce n’est pas toujours évident de compter sur son aide pour rentabiliser au turf. Il y a certes une part d’aléatoire dans tous les jeux d’argent, mais celle-ci est très infime lorsqu’il est question des paris hippiques. C’est plutôt en effectuant de bonnes analyses qu’il est possible de gagner ses paris.

Il existe donc un certain nombre d’éléments à prendre en considération avant d’engager son argent sur le turf, et au nombre de ceux-ci, la sélection du cheval sur lequel parier est le plus important. Ce choix ne relève également pas du hasard. Chaque amateur de paris hippiques doit en effet connaître les chevaux partants qui lui offrent les meilleures chances de gagner. Et il y a beaucoup d’idées reçues quant au choix du cheval. Certains prétendent qu’il faut tenir compte de l’endurance de l’étalon et d’autres affirment par ailleurs que les pur-sang ont les meilleures chances de remporter une course. Quelle est la part de vérité parmi toutes les conjectures qui existent en ce qui concerne le choix du cheval sur lequel miser ? Vous découvrirez cela dans cet article qui démêle le vrai du faux et dévoile la meilleure manière de choisir son cheval et comment parier de façon très avisée.

Les erreurs commises même par les turfistes expérimentés

Si les mauvais choix de chevaux sont récurrents chez les débutants dans le domaine du turf, les personnes ayant une certaine expérience en la matière ne sont pas pour autant épargnées. Le piège dans lequel les habitués des paris hippiques tombent parfois est de faire confiance aux entraîneurs. Se baser sur les résultats des entraîneurs peut parfois fonctionner comme une arme à double tranchant. Il est vrai que dans bien des cas les chevaux d’un entraîneur ayant un palmarès impressionnant sont favoris dans une course, mais parier exclusivement sur cette base pourrait vous faire perdre de l’argent. Savez-vous pourquoi ? C’est tout simplement parce que tous les chevaux en lice ne courent pas forcément pour gagner.

Les excellents guides de paris en ligne comme casinoonlinefrancais.fr/be/ dévoilent que les entraineurs engagent leurs chevaux dans une course pour plusieurs raisons. Alors que certains sont dans l’hippodrome pour véritablement se placer, d’autres en revanche courent juste pour « se chauffer ». Et ces animaux sortis pour la forme ne vont bien évidemment pas donner leur meilleur pendant la course. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un entraîneur peut engager dans une course un ou deux chevaux sur lesquels il ne fonde pas trop d’espoir. Un cheval qui ne court pas pour la gagne peut être un animal qui n’a pas couru depuis un moment et que l'entraîneur inscrit pour que ce dernier puisse se remettre en jambe. Il peut aussi s’agir d’un animal dont les compétences sont à évaluer en situation réelle ou encore un cheval qui participe à une course dans le seul but d’aider son propriétaire à couvrir les frais de déplacement. Pour faire bref, quelle que soit la raison pour laquelle un entraîneur présente plus d’un cheval pour une course, il vous incombe d’identifier et d’éviter de parier sur ceux qui font office de figurants.

Les conseils, astuces et stratégies pour choisir un bon cheval

Il va de soi qu’il ne peut pas exister que des pièges à éviter pour ne pas opérer un mauvais choix de cheval. Il y a en effet aussi des éléments qui servent d’indicateurs pour repérer les chevaux qui ont les meilleures chances de remporter une course.

  1. Les cotes : De la même manière que pour un match de football ou pour n’importe quel autre évènement relatif à un sport, les cotes sont des indications de la probabilité des équipes pouvant gagner la rencontre, les cotes proposées sans dépôt au turf pour tous les paris de Belgique révèlent aussi quels sont les chevaux qui sont favoris pour remporter la course. Il s’agit donc d’une manière plus ou moins fiable de connaître les performances des différents animaux en lice et d’identifier ceux sur lesquels parier.
  2. Faire des recherches sur les chevaux en lice : En dépit du fait que la cote d’un cheval spécifique soit plus basse que celles de ses concurrents et indique une probable excellente performance de ce dernier pendant la prochaine course, un peu de documentation sur tous les chevaux partants ne vous fera pas le moindre mal. Bien au contraire ! En faisant une recherche de fond sur tous les animaux en lice pour toutes vos courses de chevaux en Belgique, vous pourriez dénicher des outsideurs, et une comparaison des récentes performances de ces derniers avec celles des favoris vous permettra de faire des paris beaucoup plus avisés.
  3. Préférez les chevaux actifs : L’autre raison pour laquelle il est important de s’informer sur les chevaux avant de parier est que vos recherches pourraient vous révéler des détails que les bookmakers ont manqués ou négliger de prendre en considération. Si vous remarquez qu’au nombre des chevaux partants et surtout favoris, il y en a un qui n’a pas couru depuis quelque temps, cela pourrait signifier que ce dernier était malade. De ce fait, vous devriez reconsidérer votre choix si vous envisagiez de miser sur lui parce que les chevaux qui courent régulièrement sont plus enclins à la victoire.
  4. Connaître le jockey : Également l’un des acteurs principaux des courses hippiques, le jockey peut vous assurer un gain ou vous faire perdre de l’argent parce qu’il est celui qui dirige l’animal et qui interagit avec lui pour la victoire. À cet effet, grandes sont vos chances de gagner lorsque vous avez la combinaison cheval/jockey idéale. En d’autres termes, les performances d’un jockey sont également à prendre en considération.
  5. Étudier le circuit de course : Il est important de s’informer à propos du terrain sur lesquels la course se déroulera. Les chevaux ont en effet leur circuit de prédilection. Par conséquent, courir sur un autre type de terrain pourrait affecter leurs performances. Dans ce cas, vous devez prendre le temps d’étudier le terrain, c’est-à-dire si celui-ci est lourd et souple et est favorable pour les animaux qui sont rapides au départ. Sur la base de cette analyse, il va donc sans dire qu’il faudra privilégier les chevaux qui sont dans leur élément.

Mis à part ces astuces permettant de faire de bons pronostics, certaines caractéristiques d’un cheval peuvent vous aider à peaufiner votre choix. L’âge est par exemple une caractéristique importante, car elle permet d’anticiper sur le comportement de l’animal. Et par ailleurs un cheval étant plus âgé et ayant plus l’expérience des circuits qu’un autre a plus de chance de gagner que ce dernier. Le sexe est un élément tout aussi primordial particulièrement pendant les courses mixtes. Outre le fait que la présence d’une femelle dans un peloton de mâles puisse influer sur les performances de ces derniers, il faut surtout retenir que dans les courses mixtes de plat, les femelles bénéficient d’un léger avantage de 3 livres qui peut s’avérer déterminant pour le résultat de la course au cas où une femelle serait physiquement aussi bien bâtie que tous les mâles.

Comment effectuer des paris sur les courses de chevaux

Maintenant que vous savez comment choisir un cheval, il convient de parler de la manière dont placer ses paris parce qu’il s’agit d’une autre paire de manches. La première étape est de vous inscrire chez un bookmaker proposant du turf. Si vous n’en connaissez aucun, faites quelques recherches pour trouver les meilleurs opérant en Belgique. Ces sites offrant des bonus d’inscription différents, vous devez comparer leurs offres afin de choisir celle qui vous convient le mieux. Ensuite, approvisionnez votre compte à l’aide des méthodes de paiement proposées par le bookmaker. Vous devriez principalement avoir le choix entre l’utilisation de cartes de crédit et de portefeuille électronique. Avant de commencer par placer des mises, il est important de comprendre le fonctionnement des cotes.

Tel que vous avez pu le découvrir un peu plus haut, la cote détermine les chances qu’un cheval a de remporter la course, mais elle sert aussi à calculer les gains. La détermination des cotes n’est pas aussi aisée que celle des gains. Mais rassurez-vous, les bookmakers épargnent les parieurs de ces calculs compliqués en donnant les cotes en rapport probable. Pour connaître vos gains, il vous suffit d’effectuer le produit de la somme que vous avez misée par la cote. Si vous pariez par exemple 20 € sur un cheval et que votre pronostic est gagnant sur une cote de 2,5, vous empochez donc 50 € (20 € x 2,5).

Par ailleurs, vous pouvez effectuer au turf différents types de mises. L’avantage de certains d’entre eux est la réduction du risque pris. Au nombre des types de mises possibles pour les amateurs de courses de chevaux, il y a le pari simple, le couplé gagnant et le couplé placé, le Trio, le Tiercé, le Quarté+, le Quinté+, le 2 sur 4 et le Multi.

Share |